Cette nouvelle page pour vous permettre de nous faire partager vos voyages...


Rodolphe et son VTX


Quelques photos de ma randonnée en trike ce week-end lors de ma participation à la rando "Hamster classique" au départ de Strasbourg

 

Cette rando, c'est 440 kilomètres pour un peu plus de 6000 m. de D+, répartis en la France et l'Allemagne (forêt noire); le délai était de 36 heures (bouclé en 35h45; on aime à se faire peur!)

3 montées côté France (Le Champ du feu, Le lac Blanc et le château du haut Barr) et 3 en Allemagne (Schauinlandbahn-Brandenkoph et Allerheilingen)

L'occasion de valoriser le vélo-couché auprès de tous ces participants en VD de ces randonnées un peu extrême.

amicalement

 Rodolphe Leclerc (Masterod)

 

 

La « hamster Classique » : randonnée de 440 kms pour 6000 m. de D+ entre Alsace et Forêt Noire à faire en 36 heures ; un projet un peu extrême quand même !

Nous n’aurions jamais connu cette randonnée sans un coup de fil de Nicolas (organisateur de la Hamster) dans l’été 2018 ; il faisait Strasbourg-Milan à vélo et il cherchait un lieu d’hébergement pour la nuit vers Albertville. Et c’est comme cela, grâce à Warmshowers, qu’une amitié se noua entre Rodolphe et Nicolas.

Quelques mois après, nous voilà, Marc Hervé et Rodolphe, sur le Pont Couvert de Strasbourg à attendre, avec 37 autres cyclos, que le drapeau à damier se baisse. En regardant les équipements, la moyenne d’âge et les vitesses annoncées des autres concurrents, nous nous demandons un peu plus ce que nous faisons là !

Le départ est donné et chacun s’éparpille rapidement à la sortie de Strasbourg : seuls quelques tronçons sont obligatoires.

6 montées nous attendent et on nous promet des pourcentages avoisinant les 19% ! Fichtre, ils ne s’étaient pas trompés !

La première partie en France est bien avalée ; les 2 grimpettes (Le Champ de Feu et Le Lac Blanc) nous permettent d’aborder Fessenheim pour la traversée du Rhin, avec 2 heures d’avance sur notre feuille de route ; la forêt est bien différente de chez nous : des grands sapins jalonnent les routes, c’est magnifique.

L’Allemagne nous fera apprécier les 2 heures d’avance : bientôt nous avons…2 heures de retard !

Il faut dire que la montée au Schauinlandbahn est longue et terrible ; une partie se fera même à pied !

Nous arrivons quelques minutes avant la fin du contrôle (ils n’attendaient plus que nous !) mais la bonne humeur reste de mise.

La descente sur Fribourg est glaciale et interminable : en journée cette descente est surement magnifique, mais de nuit avec une chaussée humide, c’est une autre chose !

Pour la traversée de Fribourg, ça tâtonne un peu au départ, mais le bon axe est ensuite trouvé.

Direction le Brandendoph ! Le chemin le plus direct impose quelques kilomètres en gravel : nous restons sur la route : après des pourcentages de fou, nous voilà proche des éoliennes annonciatrices du sommet. Mais juste avant, nous redescendons des kilomètres ! Il va falloir tout remonter et là les allemands sont très forts pour trouver des pentes d’une raideurs extrêmes ! Le Galibier ressemblerait presque à un col classique ! Décidément, cet hamster n’est pas si classique que ça !

Après avoir dormi ¾ heures sous un abris bus avant le dernier sommet allemand (l’Allerheilingen), la pluie fait son apparition !

C’est sous le brouillard et le crachin que nous basculons de l’autre côté de la montagne après un ravitaillement bien apprécié au point de contrôle ;

Il nous reste plus qu’à retraverser le Rhin, prendre le canal Marne-Rhin pour accéder au château du Haut Barr, lieu du dernier contrôle avant le lieu d’arrivée.

Sur le papier cette étape ne comportait pas de grosse difficulté : mais il y en avait une ! La navigation

Et là, très peu préparé, nous avons tourné et retourné ; au grand dam de Marc qui avait cassé son câble de dérailleur : il terminera le son petit pignon, chapeau !

Nous finissons par trouver notre canal : la monotonie s’installe d’autant plus facilement que la fatigue est maintenant là ! Mais notre bonne humeur marquée et remarquée ne nous quitte pas

La dernière difficulté avalée, moins raide et moins longue, nous arrivons peu après devant la brasserie de Cosswiller, lieu d’arrivée, 20 minutes avant le gong final !

Nous sommes donc « finishers » !

Et devant notre bière (alsacienne bien sûr), on se dit que l’on serait bien au départ l’année prochaine ! Vive le cyclo !

 


Patricia et son VTX


 

Acteur vélo: Moi.

 

Remerciements: Pour vos encouragements.

La révision complète effectuée par Guy Marque.

Des marques de qualité: Ice Vtx. Salewa. Izumi pearl. Shimano. Lebram. Ozio. Arc'teryx. Garneaud. Thermarest. Azub. Dynafit. Decath. Smith. Mountain corp. Durano.

 

0 crevaison.

0 déraillement.

0 crampe.

0 doute.

0 erreur d'orientation sauf hier avec la fatigue la lucidité devenait très difficile.

0 gps.

 

Voilà un défi de l'extrême qui a été très difficilement roulant.

Pour un premier périple je n'ai pas lésiné mais c'est pour aller à la rencontre des amis où nous allons avoir un Rassemblement mémorable.

Je n'ai jamais eu de doute pour le côté physique en m'écoutant..le côté mental des quatre premiers jours ont été insupportables à cause du paysage triste, et seule il faut tout assurer tout le temps.

Le départ s'est fait il y a douze jours avec onze étapes, un jour de repos vendredi à St hilaire du harcouët.

Je n'oublie pas l'étape avec Deconcarneauavelobiensur André

Saumur..Angers.

Au total..800km toutes taxes comprises.

Hier j'ai réalisé 146km..Vire..St mère église par l'Ev4..le chemin de halage avant St lô tout terrain et en me rapprochant de la mer un vent fort et de face.

Le matin j'ai pris le départ vers 9 heures pour finir à 21 heures.

A Condé sur vire je suis tombée sur un ravitaillement trail avec un superbe accueil en m'apportant..pain..litre de café..J’étais très contente car je savais que j'arriverai tard.

 J'ai pris la D974 pour terminer avec peu de circulation, et rallongé de 26km pour voir la mer !

 Ophélie et Fred et son papa m'attendaient pour manger au chaud. Un accueil bien Normand.

 

Les erreurs..

 Pour le chargement aucune.

Pour les voies vertes et chemins de halage plus jamais.

Prévoir de la place pour caser de la nourriture.

Mon magnifique voyage en Vtx se termine à La Rochelle après 19 étapes et 1900 kilomètres.

Mon tracé de départ prévoyait.. 1100km pour la totalité.

Pour l'aller Angoulême.. St Mère Église.. 800km.

3 jours de roulades sur place qui fût encore bien costaud.

Pour le retour.. St Mère Église.. Coutances.. Mont Michel..St Malo.. Fort la Lalatte.. Cap Fréhel.. Une petite rallonge par St Brieuc..

Vannes..

La distance se fait bien, ce qui est usant c'est toute cette dénivellation et les autos..

6900 kilomètres en 7 mois, une première depuis l'achat du Vtx.

 Je retiendrais 2 départements aux comportements routiers les plus irresponsables... Le 44 et le 17..les vélos dérangent.

La Rochelle n'est pas un exemple.. Les routes sont pourries et la patience.. N'est pas leur fort.

Et la plus belle région reste la Bretagne pour tout.. J'ai eu un bel accueil que je n'ai pas trouvé dans les autres régions.

Hier j'ai réalisé 180 kilomètres entre Pornic et La Rochelle avec beaucoup de montagnes russes.

Au départ j'ai suivi la Vélocéan et ensuite je l'ai quitté pour la D13.. D50..des petites routes sympa mais qui circulent pas mal.

Je regrette de ne pas avoir roulé sur la Vélodyssée. J'aurai gagné du temps.

Dans l'ensemble tout s'est très bien déroulé..

Aucune crevaison.

Pas d'ennuis techniques.

Le squelette à bien supporté l'intensité de l'effort.

Je me suis pas mal écouté c'est l'avantage de rouler seule. J'ai appréciée de rouler en compagnie pour échanger nos différences.. mais seule c'est très bien aussi.

Rouler pour rouler n'est pas trop mon état d'esprit. J'aime varier le sport.. Les voyages.. Les vieilles pierres.

J'éviterai certaines régions qui sont trop tristes.. La France profonde qui me désole et le décor est démoralisant.

Car nous n'avons pas tous le même esprit voyage..

Merci à Ice et pour son modèle exceptionnel Vtx.

Merci à grand Guy Marque pour la maintenance du vélo, sa gentillesse, son humour ainsi qu'à Marie.

Merci à ma poule Pat Patseize pour la logistique, les aides précieuses et pour avoir suivi mes étapes.

Merci à tous ceux qui m'ont encouragé..motivé.. Isabelle Philippart.

Donné des conseils....

Un grand Merci les loulous.

 

Quelques belles roulades en compagnie de Christian de Savoie qui roule avec le même vélo avec À. E. et sa remorque cercueil.

Il à dû abandonner en Bretagne à cause d'un genou et il dit que c'est trop difficile. Il est partit avec 1 kilomètre dans les jambes.

Un rassemblement à St Mère Église super sympa.

Une étape.. Saumur.. Angers en compagnie d'André de Concarneau.

Une étape avec Spid Fisher et l'oubli de sa carte je crois bleutée ! Et son drôle de 2 roues.

Il paraît qu'il roule aussi en 3 roues.

Ce n'est que partie remise..Mais comme je ne roule pas vite.. A chacun sa notion de vitesse ! Hier à la tombée de nuit j'ai dû faire une moyenne de 25..ou plus sur la Nationale.

L'interminable arrivée... A un feu rouge vers Marrans.. Un combi m'encourage et ça rigolait pas mal.. Un gars me dit.. Faudrait appuyer sur les pédales !

Je suis à combien de La Rochelle... Oh! 1 heure.

 

Bonnes roulades..

 









       Le Forum du Vélorizontal


      Le Forum de la Longue Distance


L'ancien site de l'Association
L'ancien site de l'Association