Le ravitaillement des 4 Mousquetaires...
Le ravitaillement des 4 Mousquetaires...

Un flirt avec la Mayenne

Sébastien C est un adepte de la grande distance, il nous a donc concocté un parcours pour le moins original "Un flirt avec la Mayenne" après un test grandeur nature en juillet il vous propose de le retrouver pour "cette petite sortie" les 28 et 29 août 2021


"1ère édition roulée du TDF, un Flirt avec la Mayenne les 17 et 18 juillet 2021"

 

Voilà roulé le 1er Tour de France, un Flirt avec la Mayenne, long de 626km !
Quelle aventure..!!
Embrasser la Mayenne comme ce n'est pas permis, flirter avec les limites géographiques du département, visiter de très jolis coins dans 5 départements.
Voilà le programme que j'avais envisagé en clin d'œil du "petit frère", le Brevet Fédéral "Un Tour de France en Mayenne".
Voilà l'idée qui a permis de valider et peaufiner ce parcours qui deviendra peut-être une randonnée officielle !
Je vous donne déjà rendez-vous pour l'édition du 28 et 29 août : Tour de France, un Flirt avec la Mayenne, deuxième !
Après une nouvelle fois une semaine estudiante (!!), une remise de diplôme bien fêtée.. il fallait se mettre dans le bain et oublier que je n'étais pas très frais.
la suite 

 


Le parcours de cette première édition

 

Les liens pour cette première édition

Komoot

Stava

Le lien vers strava 


"2eme édition roulée, un Flirt avec la Mayenne les28 et 29 aout 2021"

Avec Bertrand Rousseau Pierre Orange Paulo Miranda !!

Génialissime 2ème édition du Tour de France, un Flirt avec la Mayenne en mode cyclo avec les copains Bertrand, Pierre et Paulo (pour son 1er 600 super bien géré) !!

Conditions quasi parfaites avec un soleil très présent pendant ces 2 journées, des températures idéales pour rouler, que ce soit à la fraîche ou en début de nuit !

Seul le vent nous aura bien fatigué sur les 50 derniers kilomètres (exigeants) !

Un quator plutôt très homogène à tout point de vue (vélo, forme, humour, auto dérision, choix de couleurs vestimentaires, etc..).

Un petit chalet parfait après 375 km ! De quoi bien dormir 6h : grand luxe !

Ce nouveau parcours est encore plus sympa et varié, exigeant, rural et aussi urbain avec quelques villes très pratiques pour se ravitailler et de très nombreux petits villages, parfois encore vivants !.. mais un nouveau est déjà sur les rails !

Gros gros plaisir de le partager avec les potes et de les accompagner tout du long !!

Chacun arrive plus ou moins tardivement la veille (j'adore les veilles de périples, c'est à la fois excitant et effarouchant. chacun tentant de se rassurer sur sa forme, le poids de son barda, la taille de sa sacoche (s'il y en a.. et à ce jeux, bravo à Paulo qui avait bien optimisé)..

On dîne tard car on papote (ça fait un bail que l'on ne s'est pas vu), on attend les trainards.. il doit bien être 23h30 quand on se couche !

Levés à 5h22, petit dej parfait.. préparation des vélos et on part tranquillou à 6h30.

Partir le matin à cette heure est juste un délice... il fait bon, les route sont désertes, il n'y a que se laisser aller et se mettre dans le bain !

On passe de très petites routes à des beaucoup plus roulantes, notamment pour dessiner la pointe Bretonne ; ce n'est jamais ennuyeux mais assez exigeant ; un bon gps est indispensable tant les changements de directions sont parfois nombreux !

J'aime encore d'avantage le contour de la Manche avec ce beau passage sur la Sélune et les zigzags roulants de la baie de Carentan !

Ou la remonté de la Normandie du côté de St Cyr et Lonlay ; les Ardennes de la Ferrière aux étangs à Alençon...

S'en suit 200 km très roulant avant de remonter l'Atlantique et retrouver le vent et du dénivelé pour "se finir" !!

 

L'entrée dans la nuit restera un des moments les plus excitant (comme souvent en longue distance), et notamment sur cette petite route dans les Alpes Mancelles... une longue descente sinueuse grisante !!

Ensuite la traversée d'Alençon est facile et agréable... avant d'aller chercher l'avant dernière difficulté du Tour.. la montée de la forêt de Perseigne et sa route forestière en escalier... après une longue et rare ligne droite de plusieurs kms, nous montons tranquillement la pente.. avant de bifurquer sur cette route désertique (interdite aux véhicules) ; ambiance garantie.. j'ouvre la "route", en silence, je vois les phares dans le rétro, j'écoute les bruits des animaux, je surveille les côtés au cas où..

Je file ensuite dans une autre descente amusante et prend un peu d'avance (j'aime pas trop ...trop freiner) ; je les attendrai quelques kms plus loin en faisant une 12aine de tour de rond-point :-)

Nous sommes heureux d'arriver au chalet et n'avons pas eu le temps d'avoir de coup de barre ; Cela dit, on commençait à baisser de rythme quand même !

Il est aussi salvateur que désuet ce chalet.. des chambres sans portes, une douche sans rideau, nous voilà dans l'intimité de la longue distance :-)

On finit par se coucher à 1H30... grasse mat et levé à 7H ...

Il ne nous reste plus que 250 km (dont 150 faciles).

Il faudra attendre La Suze pour vraiment profiter d'une terrasse et d'un café (sans oublié la traditionnelle quiche matinale).. on traine car on est bien... et on n'est pas aux pièces !!

On reprend un bon rythme ensuite (mais moins rapide que lors de mon dernier TDF où j'étais plus frais) ; le sud de la France est d'un plat à manger sans faim :-)

Segré sera notre dernière pose malgré que nous n'y trouvions rien de bien génial à se mettre sous la dent (deux saucissons, des bulles et un café)... il faut toujours garder sur soit de quoi se sustenter (et tout le monde avait bien géré le coup !).

 

Plus que 100km... dont 75 avec un bon vent de m.... et à nouveau du D+ !

On sent qu'on s'endort un peu alors on trouve l'idée de poursuivre un véhicule dans une descente intéressante... ça en coutera un support de sacoche à Pierre :-)

Aller, plus que 25kms... on peut se lâcher :-)

J'adore finir "fort" alors je m'amuse dans les bosses... et savoure ces derniers kms avec la petite bande de joyeux lurons bien entamés !

Arrivés à Laval à 19h30... une dernière rampe pour monter à la maison et il est temps de refaire le monde, grignoter, boire une bonne bière et penser à rentrer..

 

Bilan vite fait :

Deux, trois petites pannes techniques vite fait réparées tout au long de la journée, 2 pizzas artisanales en distributeur, quelques boulangeries dévalisées, très peu de voitures (et encore moins de cyclos), un paquet (voir deux ou trois) de conneries sorties, un ravito Bellevue tip top avec de la bonne brioche Mayennaise (Christine Courteille, grand merci, les copains on beaucoup apprécié), quelques relais bien passés pour bien se cramer, quelques côtes bien grimpées !

Un souvenir inoubliable !!!

Et surtout une occasion idéale pour voyager localement aux 4 coins de notre beau pays !

Merci !

Ps : reste à voir ce que nous pouvons faire de cette initiative pour en faire profiter qui le voudra (randonné permanente, brevet de longue distance, défi géovélofantastique).

En tous cas la 3ème édition est déjà re-dessinée avec quelques micros ajustement et une fin plus roulante !

 

Point MATOS : Merci à mon Garmin 1030+ qui est vraiment génial (et indispensable) pour ce genre de parcours ! Autonomie au top (restait 37% après la première journée !!).

Pour le reste, une petite sacoche de cadre pour le matos de réparation (nécessaire de réparation, une chambre à air, un câble, un multi outil, des gants, pompe, colliers de fixation) + ma super frontale Stoot (pas eu besoin) = 550gr !

A améliorer : la tenue de la sacoche quand elle est bien chargée (c'est déjà fait).. et mon support de phare (IQ X E 150 sur dynamo SL9) qui, avec les vibrations à tendance à se redresser, éblouissant les chouettes dans les arbres 

Emporté au cas où : Mini powerbank plus câble et prise (une recharge du smartphone dans le weekend) ; pas utilisé mon e-weerk car la pause nocturne nous offrait l'accès au courant.

 

Autre ÉQUIPEMENTS : Pour dormir, une sursac en polaire fine (300 gr quand même , un legging fin et un mérinos manche courte (mis au matin mais vite enlevé) ; un tour de cou mérinos également ; sur chaussure light (pas utilisées) car je roule pied nu dans mes souliers faites pour (Louis Garneau).

Pour rouler : un cuissard court, un maillot sans manche AFV (avec poches ventrales), et un gilet léger shim vieux de 20 ans presque. Une casquette et des manchettes au besoin.

 

Pour BOIRE et grignoter : Une poche à eau d'1 litre (dans la sacoche de siège) et 1 bidon de secours (jamais plein) ; 4 barres céréales Cook N'Run, un fond d'amandes grillées en dépannage.

 

Pour aller BIEN : Crème solaire (mini mini), crème anti frottement, mini gel douche, micro serviette, brosse à dent.. étui et lunette de soleil (avec le petit chiffon qui va bien).

CB, CI, un peu de monnaie, Carte de groupe sanguin.

--

 

<iframe height='405' width='590' frameborder='0' allowtransparency='true' scrolling='no' src='https://www.strava.com/activities/5874106754/embed/96578050160e4d8852ffbd6035b9443224fad3e6'></iframe>

 

https://www.facebook.com/sebastien.sebastien.568847

 

 Les liens du parcoures de cette deuxième édition :

- Komoot

- Strava


 

Une pause pizza 287km, la traversée des Ardennes, une nuit au camping dans le Jura puis direction les plages du sud.

 


 

 

 

19h30 retour des "vélocouchistes" à Laval après ce tour de France si particulier


Le premier 600 de Paulo

Télécharger
Récit Paulo - tour de France - un flirt
Document Microsoft Word 4.4 MB







       Le Forum du Vélorizontal


      Le Forum de la Longue Distance


L'ancien site de l'Association
L'ancien site de l'Association