Le maître des odeurs...

 

 

Il en eut le vertige, et tituba un peu et dut s'appuyer contre le mur d'enceinte, et se laisser lentement glisser jusqu'à s'accroupir. Se recueillant, alors, et reprenant ses esprits, il se mit à respirer ce terrible parfum à traits plus brefs et moins dangereux...